5 règles à suivre pour la bonne tenue de sa comptabilité d’entreprise

5 règles à suivre pour la bonne tenue de sa comptabilité d’entreprise

Le bon développement d’une entreprise dépend généralement de la réussite de sa gestion et de sa comptabilité. C’est pourquoi son dirigeant doit savoir s’y prendre ou se faire aider par un tiers expert dans le domaine pour y arriver. Si c’est votre cas, connaissez les règles de base à suivre.

  1. Tenir à jour sa comptabilité d’entreprise

La première règle est de tenir à jour sa comptabilité d’entreprise. En effet, étant la base du bon fonctionnement de toute activité, la comptabilité permet de vérifier sa performance ou non. Vous évitez toutes les difficultés de trésorerie en procédant comme telle, c’est-à-dire, en les anticipant via des prévisions budgétaires. Aussi, occupez-vous-en en premier car les objectifs de votre comptabilité conditionnent la réussite de votre activité professionnelle ou commerciale. En la mettant à jour au quotidien, toutes les semaines ou tous les mois, vous vous mettez à l’abri de bien de soucis financiers.

  1. Se servir d’un logiciel de comptabilité

Dès lors que le statut de votre entreprise requiert la tenue d’une comptabilité, vous devez également vous servir d’un logiciel de comptabilité. En effet, à cette ère où toutes les tâches s’informatisent, l’usage d’une solution de comptabilité qui satisfait aux besoins de l’entreprise est indispensable. Elle vous permet de gérer d’une main de maître la totalité des processus de fonctionnement de votre activité. Les solutions les plus performantes intègrent ainsi un logiciel de caisse, de facturation ou de gestion commerciale selon vos besoins. Il en est de même pour celui de la gestion des immobilisations ou de paie, etc.

  1. Mettre en place un calendrier des opérations

En tant qu’entreprise qui a des obligations comptables, fiscales, sociales et juridiques, établissez aussi un calendrier des diverses opérations relatives que vous devez réaliser. Celui-ci inclut aussi bien le dépôt des déclarations de TVA que celle de la liasse fiscale ou autre. En font aussi partie l’établissement des comptes annuels, celui des fiches de paie et de la déclaration des charges sociales ainsi que les tableaux récapitulatifs annuels de ces dernières…

  1. Séparer le compte professionnel de celui privé

Quand vous dirigez une entreprise, vous devez également séparer votre compte bancaire privé et votre compte professionnel. Ne pas le faire vous expose en effet à des lourdes sanctions pénales et fiscales et on pourrait même vous accuser d’abus de bien social. Aussi, payez avec votre compte professionnel les dépenses relatives à votre entreprise et celles personnelles avec votre compte privé. De cette manière, votre comptable accomplit facilement ces tâches.

  1. Faire appel à un expert-comptable

Même si vous gérez vous-même votre entreprise, l’assistance d’un spécialiste en comptabilité comme un comptable à Ixelles vous est d’une aide précieuse dans le développement de vos affaires. Les services de ce professionnel peuvent effectivement sécuriser vos opérations comptables et fiscales tandis que ses conseils, vous aider à contourner vos difficultés financières.

Articles en relation