Qu’est ce qu’un commissaire aux comptes ?

Qu’est ce qu’un commissaire aux comptes ?

Métier de commissaire aux comptes soumis au secret professionnel

Saviez-vous que l’activité professionnelle d’un commissaire aux comptes est placée sous la responsabilité du ministère de la Justice ? Mais qu’est-ce-qu’un commissaire aux comptes ? Par définition, le commissaire aux comptes agit extérieurement à l’entreprise. Il est désigné dans le cadre des contrôles de la gestion des grandes entreprises. Son rôle est aussi d’enquêter en interne et de rédiger un avis en toute objectivité en ce qui concerne les actions stratégiques de l’entreprise pour laquelle il a été nommé. Afin de comprendre leurs responsabilité, il est important de comprendre le terme de comptabilité publique.

L’occasion de délivrer des conseils destinés, le cas échéant, à résoudre les difficultés. Le commissaire aux comptes est tenu, au risque de sanctions pénales, d’informer les actionnaires et le conseil d’administration les éventuelles irrégularités que sont, notamment, les fausses factures, etc.

Nommé selon le bilan de l’entreprise

La désignation d’un commissaire aux comptes à une entreprise dépend de son statut et de son chiffre d’affaires. Elle est obligatoire notamment pour les :

• SA, SCA, SARL et SNC dont 2 des 3 critères de référence sont un bilan supérieur à 1 550 000 €, un chiffre d’affaires HT supérieur à 3 100 000 €, au moins 50 salariés sur l’exercice ;

• SAS dont 2 des 3 niveaux de référence sont un bilan supérieur à 1 000 000 €, un chiffre d’affaires HT supérieur à 2 000 000 €, ou au moins 20 salariés au cours de l’exercice ;

• SAS qui contrôlent une ou plusieurs sociétés avec des comptes consolidés.

Comment définir la comptabilité publique ?

La comptabilité publique regroupe l’ensemble des techniques comptables concernant les institutions telles que :

  • les administrations comme Pole Emploi, la Sécurité sociale, les hôpitaux, etc. ;
  • les collectivités territoriales, des communes de toutes importances aux régions ;
  • l’État.

Son rôle est de vérifier l’utilisation du budget alloué à ces entités publiques, et d’en définir son résultat, qu’il soit déficitaire ou excédentaire. A noter que comptabilité publique et comptabilité privée sont toutes deux basées sur les principes du plan comptable général, qu’il s’agisse de la partie double, de l’engagement ou de l’amortissement.

 

Articles en relation